Diocèse de Luçon

Accueil > Solidarité > En été, la précarité ne prend pas de vacances

En été, la précarité ne prend pas de vacances

vendredi 9 juillet 2010, par admin

Pour les millions de personnes touchées par la précarité, les mois de juillet et août sont souvent synonymes d’isolement et de difficultés, parfois même plus importantes que le reste de l’année. C’est pourquoi des centaines d’équipes du Secours Catholique s’organisent malgré cette longue période de congé. Elles continueront d’accueillir, accompagner, aider, ceux et celles pour qui l’été rime plus que jamais avec précarité.

Contrairement aux idées reçues, l’été est une période particulièrement difficile à vivre pour les personnes sans domicile. Du fait des congés, de nombreux lieux d’accueil réduisent leurs jours d’ouverture, voire ferment plusieurs semaines. La solitude, l’absence d’un petit déjeuner ou du seul repas chaud de la journée ou encore d’un temps d’échanges et d’écoute, peuvent être particulièrement difficiles à vivre pour ces personnes souvent très isolées.

De même, pour les quelques 700 000 enfants accueillis chaque année par le Secours Catholique, en dehors des 3 semaines de vacances "en famille de vacances", la période estivale rime trop souvent avec au mieux l’ennui, au pire le manque d’aide alimentaire ou l’angoisse de voir leurs parents, souvent une mère seule (les familles monoparentales représentent près de 30% des familles accueillies au Secours Catholique), ne pas pouvoir faire face à leurs attentes et espoirs.

Cette période estivale est également synonyme de plus grande et longue solitude pour des centaines de milliers d’hommes et de femmes, souvent âgés, confrontés à l’isolement : absence de famille, d’amis, de voisins, fermeture des petits commerces de proximité…

Face à l’ensemble de ces constats, les équipes du Secours Catholique s’organisent pour maintenir au mieux une présence, aide, écoute, malgré les congés qui réduisent la disponibilité et l’activité des salariés et bénévoles de l’association.

Enfin, des centaines de bénévoles se mobilisent comme chaque été afin que des milliers d’enfants et leurs familles puissent partir en vacances. Grâce à eux, le Secours Catholique assurera en juillet et août plus de 65 000 journées de vacances pour des enfants accueillis par des familles bénévoles, 22 000 journées de séjours familiaux et 9 000 journées de camps d’été pour des adolescents.

En Vendée, ce sont 103 familles de vacances qui accueillent des enfants de Gironde, Haute-Garonne, des Landes, du Nord et de Paris.

54 enfants venant de toute la Vendée, passent 3 semaines d’été dans des familles de Gironde, Haute-Garonne, des Landes et du Nord.