Diocèse de Luçon

Accueil > services diocésains > Proposition de la Foi > Maison Jean-Paul II

Maison Jean-Paul II

mercredi 15 septembre 2010, par admin

PREMIERE SESSION DES SÉMINARISTES VENDEÉNS DANS LA MAISON « JEAN-PAUL II »

Le 11 juillet, les sœurs de la Miséricorde quittaient définitivement Luçon après une présence communautaire de 131 années. Mgr Castet annonçait, dans le même temps que le diocèse donnait une nouvelle affectation à ce lieu et lui attribuait le nom de « Maison Jean-Paul II ». Samedi 11 septembre, les séminaristes ont pris possession des lieux pour un premier séjour de découverte pastorale durant 3 jours dans la ville épiscopale.

Très vite, en passant dans la rue Hector Neuillier, on se rend compte que le n° 2 est habité. A nouveau, les volets sont ouverts. Quelques accords de guitare s’échappent de la salle à manger. La maison reprend vie après deux mois de grand calme. Philippe, nouveau maître de maison, entretient le jardin, assure la propreté des salles. Un air de jeunesse souffle sur cette nouvelle résidence diocésaine.

Ils sont sept séminaristes pour cette session de rentrée. Mgr Jacques Gomart, vicaire général du diocèse et M. l’abbé Jean Bondu, vicaire épiscopal, accompagnent les jeunes pendant leur séjour. Les Luçonnais vont les rencontrer lors de certaines vacances : à Noël, à l’Ascension. Pas durant la Semaine Sainte, puisqu’ils vivent la montée vers Pâques dans un des monastères de la Région. Il ne serait pas surprenant de les voir renouveler leur mission d’annonce à Noël, dans les rues de la ville à la rencontre des Luçonnais, ou à la rencontre des personnes en maisons de retraite ou en milieu hospitalier.

Comment peuvent-ils occuper leur temps de présence à Luçon ? Il s’agit, avant tout, d’un temps de fraternité. Alors, il ne faut pas être surpris d’entendre la guitare, de percevoir des éclats de rires… Ce temps de fraternité les conduit aussi vers les prêtres récemment ordonnés qu’ils ont connus au séminaire interdiocésain de Nantes : Olivier à Luçon, Florent à Talmont-Saint-Hilaire. Loïc, pris par la célébration d’un mariage dans la région d’origine, n’a pas pu profiter de ce temps de leur passage. Ce temps de fraternité se vit aussi dans la prière quotidienne, dans le partage de la vie d’un groupe. Chacun dispose d’une chambre où il peut se retirer pour un temps de repos. Des temps d’enseignements sont aussi prévus. La découverte de la vie de l’Eglise, de la vie diocésaine fait partie de leur parcours.

Le 11 septembre après-midi, les séminaristes ont rencontré des Carmélites de Luçon pour un temps d’échanges et de prière. Après cela, visite de la chapelle de l’hôpital. L’histoire de la chapelle, sa restauration heureuse, son insertion dans la vie paroissiale, autant de sujets qui sont abordés. Un goûter préparé par Philippe les attend. Le Père Gomart leur propose alors une activité physique pour la fin de l’après-midi : « un esprit sain dans un corps sain… »

Peu à peu, le rythme de vie dans la maison va s’aménager. Entre les différentes venues des séminaristes, des services diocésains occuperont les lieux avec des groupes venant à Luçon, cité épiscopale.

Photos et textes : Claude Loisy