Diocèse de Luçon

Accueil > Communication > Conférences > Les conférences passées > Anne Lannegrace - 22 novembre 2011

Anne Lannegrace - 22 novembre 2011

samedi 10 décembre 2011, par admin

Ecouter la conférence

Conférence sur la famille d’aujourd’hui : 22 novembre 2011

Invitée par le service de Pastorale Familiale dans le cadre du cycle diocésain Eglise et Société, Anne Lannegrace, est venue évoquer à la Roche sur Yon la famille d’aujourd’hui. Cheville ouvrière de Familles 2011, du blog et de plusieurs publications, au sein de la Conférence de Evêques de France, la psychologue Anne Lannegrace, après un constat sur les réalités familiales actuelles, a essayé de donner quelques éléments de la réponse que pouvait apporter l’Eglise. Il faut d’abord que cellz-ci reconnaisse ce qu’il y a de positif dans les vies de ces familles. La conférencière a fortement insisté sur le fait qu’il faut revaloriser le mariage entre l’homme et la femme auprès des pouvoirs publics, et qu’il faut promouvoir en amont auprès des jeunes une éducation relationnelle, affective et sexuelle adaptée selon les âges, en dehors de tout lobbies, afin que ces derniers abordent les années lycées avec des repères clairs.

Pour Anne Lannegrace, une pédagogie du mariage dans la durée est à mettre en place et à proposer, peut-être durant les moments importants de la vie du couple (arrivée des enfants, anniversaires, moments difficiles, passage à la retraite…). Tous les couples ne savent parfois pas pleinement à quoi ils s’engagent, notamment l’aspect définitif du mariage. Il faut également mettre en valeur la spiritualité du quotidien : les moments de parole dans le couple, avec l’enfant, la vie sacramentelle et vie de prière en famille. Autre piste d’action pour l’Eglise : soutenir la parentalité, en aidant les familles à découvrir leurs compétences cachées (les chantiers éducation des AFC en sont un bon exemple). Les parents sont d’abord et avant tout les meilleurs éducateurs pour leurs enfants, encore ne faut-il pas l’oublier. Il est nécessaire également d’accompagner les transitions : les grossesses, la recherche d’emploi, les situations inattendues ou les situations de crise.

Enfin, il faut être attentif bien sûr aux crises conjugales. Dans certaines paroisses parisiennes, le samedi après midi, un accueil anonyme, confidentiel, gratuit est possible avec un conseiller conjugal. Pour Anne Lannegrace : « on doit développer les espaces de paroles dans la proximité, les paroisses ou les « maisons de famille » peuvent être un bon relais. La parole rompt le cercle infernal, et ouvre sur des perspectives d’avenir ».

La famille, valeur préférée des français, apparaît aujourd’hui fragilisée et malmenée :
divorces, séparations, unions libres, familles monoparentales, familles recomposées.
Comment analyser ces évolutions familiales ?
Comment comprendre les logiques des nouvelles générations ?
Comment les accompagner et leur proposer un message d’espérance ?