Diocèse de Luçon

Accueil > Archives du site 2005-2012 > Editoriaux > Editoriaux 2011 > Catholiques en Vendée n°46 du 21/12/2011

Catholiques en Vendée n°46 du 21/12/2011

jeudi 22 décembre 2011, par admin



« Il descendit du Ciel »

La liturgie du soir de Noël tourne notre regard
vers l’enfant de la crèche : « Voici le signe qui
vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté
et couché dans une mangeoire »
(Luc 2/12). Les
évènements de la Nativité, tels qu’ils sont rapportés
par Saint Luc, nous parlent au coeur. Les images de
l’enfance nous reviennent à l’esprit : l’attente de la
messe, en ces temps-là toujours célébrée au milieu de
la nuit, la crèche illuminée, les chants traditionnels
repris chaque année, ont laissé dans nos mémoires
une trace indélébile.

L’émotion de la nuit de Noël rejoint l’expérience
commune des hommes : la venue d’un enfant n’estelle
pas toujours l’occasion d’un renouveau du regard
et d’un réveil de l’espérance ?

Mais toutes ces réalités ne risquent-elles pas de
faire de Noël une simple fête de l’enfance, de l’émotion
et de la générosité ? Sans un regard de foi, cette
fête peut rapidement se séculariser et devenir une
parenthèse, une trêve dans un monde dur.

Or, nous célébrons dans la foi une réalité bien
plus fondamentale. Alors que nous entonnons les
chants que nous aimons, nous proclamons au coeur
de nos célébrations cette phrase essentielle du Credo
 : « Il descendit du ciel ».

Ces quelques mots s’enracinent dans le prologue
de Saint Jean que nous lisons au matin de Noël :
« Le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il
était au commencement auprès de Dieu… et le verbe s’est
fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa
gloire »
(Jean 1/1-2 et 14).

Comment devons-nous comprendre les mots de
notre profession de foi ? Nous savons que le ciel ou
les cieux, par l’immensité et la perfection qu’ils suggèrent,
désignent le monde de Dieu. L’expression « les
cieux » est même devenue dans la culture hébraïque
la désignation de Celui qu’aucun mot ne peut nommer.
Ainsi, dans la prière du Notre Père, en disant
« Notre Père qui es aux cieux », nous voulons affirmer
« Notre Père qui es Dieu ». Le verbe « descendre » est
bien sûr imagé : Dieu n’est pas plus en haut qu’en
bas ! Il suggère cependant la majesté et la grandeur
de Dieu. L’expression « Il descendit du Ciel » affirme la
vérité suivante : Celui que nous voyons de nos yeux,
cet enfant couché dans la crèche, est véritablement le
Fils préexistant de toute éternité qui a voulu épouser
la fragilité humaine. La véritable pauvreté de Dieu ne
se manifeste pas d’abord par la précarité de la naissance
de Jésus, mais par cette réalité inouïe : Celui
que le Ciel et la Terre ne peuvent contenir a accepté
de vivre les limites d’une existence humaine.

« Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement
le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même,
prenant la condition d’esclave, et devenant semblable aux
hommes. »
(Phil. 2,6-7)

Le mystère de l’incarnation illumine désormais
nos vies. Les mots de Dieu ont retenti dans une vie
d’homme. Un chemin nouveau s’ouvre devant nous,
celui du Salut. En dépit de nos limites et de notre
fragilité, nous savons désormais qu’il est possible de
vivre sous le regard de Dieu, réconciliés avec Lui.

« Un enfant nous est né, un Fils nous a été donné ; l’insigne
du pouvoir est sur son épaule, on l’appelle Messager
de Dieu. »

✠ Alain Castet
évêque de luçon



- 1 ÉDITO de Mgr Castet

- 2-3 OFFICIEL

- 4-8 VIE DU DIOCÈSE

  • En février, La Source fêtera ses 20 ans
  • L’ACE mobilisée pour éveiller les enfants
    à la solidarité
  • Job ou l’errance du Juste
  • Le “oui” des Soeurs de l’Union chrétienne
    à la Congrégation des Soeurs des
    Sacrés-Coeurs de Jésus et de Marie

- 9 ACTUALITÉ

- 5/7/11 AGENDA DU DIOCÈSE

- 10-13 S PÉCIAL NOËL

- 14-15 VOUS L’AVEZ VÉCU

- 16-20 DOSSIER

  • Noël

- 21 MISSION EN ACTES

  • Chanter Noël dans un centre commercial :
    « Apporter un peu de joie, recevoir plus que ce que
    l’on a donné » !

- 22-23 REGARD SUR L’ART

  • Il (elle) te meurtrira à la tête
    La Guérinière, Meuret Lemoine, 1887

- 24 LES LIVRES

- 26-27 MÉDIAS

- 28 VIE SPIRITUELLE

  • Les clés de l’Évangile

- 29-31 BANDE DESSINÉE

  • Avec Léon Harmel,
    apôtre de la doctrine sociale

- 32 D’ICI ET D’AILLEURS
ÉCHOS DES MISSIONNAIRES

  • Le Père Philippe Séveau

- III PRIÈRE